Rhinoplastie médicale

Médecine esthétique : le botox

QU’EST CE QUE LE BOTOX ?

La toxine botulique (ou toxine botulinique) est le vrai nom de cette substance injectable utilisée depuis plus de 20 ans, de façon courante en ophtalmologie, neurologie, et en dermatologie. Depuis une dizaine d’année, la toxine botulique, est utilisé dans le traitement des rides d’expression au niveau du visage.

EN PRATIQUE

  • Pas d’anesthésie ou anesthésie locale de contact par crème EMLA.
  • Durée d’une injection de botox : 10 à 15 minutes.
  • Reprise d’une activité : immédiate.
  • Ne pas s’allonger après l’injection de Botox : 6 heures.
  • Premiers résultats visibles : à partir du 3e jour.
  • Résultat visible : environ 6 mois.

Médecine esthétique : l’acide hyaluronique

QU’EST-CE QUE L’ACIDE HYALURONIQUE ?

L’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans le corps humain et dans la peau et dont la quantité diminue avec l’âge. C’est une substance biodégradable en environ 6 mois, ce qui explique son excellente tolérance par rapport à d’autres produits de comblements. Il existe de nombreuses marques différentes, et pour chacune, plusieurs modèles (réticulations différentes) selon l’effet recherché. L’acide hyaluronique est un des produits les plus couramment utilisés en chirurgie esthétique. Il s’agit d’une molécule qui attire et retient l’eau du corps. On peut donc l’injecter pour augmenter le volume des certaines zones du visage (injection des lèvres, pommettes etc), pour combler certaines rides du visage, sillons ou autres dépressions de la face (injection des cernes, rides etc), ou encore pour hydrater la peau. Il est totalement résorbable et sa durée d’action varie entre 6 et 9 mois.

  • Les zones d’injections
  • Elles peuvent être isolées ou en complément d’une injection de toxine botulique.
  • Pour amener du volume : vallée des larmes, pommettes, menton, joues, nez (rhinoplastie sans chirurgie).
  • Pour corriger certains sillons ou rides : sillons nasogéniens, plis d’amertume, ride de la lèvre.
  • Pour repulper des lèvres trop fines, et les rendre plus sensuelles.
  • Pour atténuer certaines cicatrices (acné, varicelle, cicatrice creusée, etc).

EN PRATIQUE

  • Douleurs modérées.
  • Après une séance : rester au calme, éviter efforts violents et sport pour 48h.
  • Bleus (ecchymoses) : généralement absents
  • Œdème (gonflement) : léger 48 heures

Rhinoplastie médicale

Une rhinoplastie médicale est une rhinoplastie réalisée sans chirurgie, uniquement avec des produits injectables.

Dans la plupart des cas, il est nécessaire d’utiliser de l’acide hyaluronique qui permettra de faire disparaitre des creux et des irrégularités par son effet “volumateur”.

De la même façon, il est possible d’estomper une bosse on de diminuer une déviation nasale.

Il est parfois possible d’utiliser de la toxine botulinique (Botox ou Vistabel) pour une remonter une pointe plongeante au sourire.

La rhinoplastie médicale est réalisée en consultation, après étudié votre cas et effectué des photos. Notez qu’il est possible d’appliquer au préalable de la crème anesthésiante sur les zones à injecter.

Rhinoplastie secondaire médicale

L’injection de rhinoplastie médicale est un excellent moyen de corriger les défauts qui peuvent être constatés à distance d’une première rhinoplastie. L’idéal à corriger est une dépression à la jonction de l’os et du cartilage ou sur la partie latérale du nez.

Durée des effets

L’effet de la rhinoplastie médicale est visible pendant plusieurs mois et s’estompe en général après un à deux ans.

Risques

Comme toute procédure médicale ou chirurgicale, la rhinoplastie médicale présente des risques. Ceux-ci sont très rares et correspondent à une obstruction des vaisseaux du nez par le produit de comblement.

Pour plus d’informations : http://www.plasticiens.fr/interventions/Fiches/556.pdf

Vous avez une question?

Contactez-nous

Questions fréquentes sur la
rhinoplastie médicale

Oui, il est possible d’injecter de l’acide hyaluronique dans un nez déja opéré, cela permet de combler d’éventuels creux et irrégularités.
En revanche, il vaut mieux éviter d’injecter un nez si une rhinoplastie est prévue par la suite.

Il vaut mieux éviter d’injecter un nez si une rhinoplastie est prévue par la suite.
Si le nez a été injecté, il faut attendre la résorption complète du produit pour prévoir l’intervention (1 an et demi).